10 1

Créer votre planning de travail

Huit conseils pour bien créer votre planning de travail

  1. Un seul planning

Évitez d’avoir un planning pour votre vie perso et un planning pour votre vie pro. Si gérer un planning est déjà compliqué, imaginez deux plannings.

  1. Comptez large

Dans vos semaines, évitez les blocs de 30 minutes. Même si votre rendez-vous doit durer 30 minutes, comptez une heure.

Si vous avez bien géré votre rendez-vous et que celui-ci ne s’est pas transformé en réunionite, vous pourrez utiliser ce temps pour prendre de l’avance sur votre emploi du temps.

  1. Le matin pour le futur, l’après-midi pour aujourd’hui

Les premières heures de votre journée sont décisives. Ne les gaspillez pas sur des tâches urgentes ou sur les réseaux sociaux.

Utilisez ce temps à faire ce qui fonctionne et vous aide à améliorer votre futur.

Pourquoi ?

Au cours d’une journée, plus le temps passe plus il est difficile de résister aux gratifications immédiates et à prendre de bonnes décisions.

Si vous devez absolument consulter vos courriels le matin, faites-le 10 minutes en traitant ce qui est absolument nécessaire.

  1. Placez des points de repère stables

L’organisation est un équilibre dynamique. Tout bouge autour de vous, mais la définition d’un équilibre dynamique est claire : un élément est stable.

Dans vos semaines, assurez-vous d’avoir des points de repère.

  • Revue hebdomadaire / quotidienne au même moment.
  • Réveil à la même heure (y compris les week-ends, si possible).
  • Sport avec des amis 3 fois par semaine.
  1. Insérez et utilisez les limites libératrices

Les effets positifs / négatifs sont souvent une question de dosage. Tomber d’une chaise n’aura pas les mêmes effets que de tomber du cinquième étage.

Pour vos comportements c’est la même chose : sortir tous les soirs jusqu’à 2 heures du mat n’aura pas les mêmes effets que de sortir 1 fois le samedi soir jusqu’à 2 heures du mat.

Une séance de sport n’aura pas les mêmes effets que 3 séances de sport hebdomadaires.

Les limites fonctionnent ainsi: si vous faites trop de quelque chose qui réduit l’efficacité de votre système, alors vous allez vous imposer une limite maximum. Si vous ne faites pas assez de quelque chose, vous allez vous imposer une limite minimum.

Si vous passez trop de temps en soirée, alors instaurez un nombre limite de sorties par semaine. Par exemple, deux fois.

  • Si vous êtes un sadomaso du travail et que vous ne comptez plus vos heures supplémentaires, déterminez une limite maximum d’heures par semaine (par exemple, 45 heures).
  • Si vous ne dormez pas assez ,instaurer une limite minimum de sommeil à avoir tous les jours.
  • Si vous ne faites pas assez de sport, définissez dans votre agenda, un nombre minimum d’entraînements.
  1. Évitez les semaines jumelles

Il y a évidemment des points communs dans vos semaines, mais chaque semaine est unique. Le planning mensuel est là pour vous le rappeler. Il y a des anniversaires à célébrer, des maternités à visiter, des vacances pour déconnecter.

  1. Pratiquez l’intransigeance bienveillante

L’idée est de respecter vos blocs de travail comme si c’était un rendez-vous important.

Au début, cela provoquera un inconfort temporaire… qui vous incitera à mieux planifier et mieux travailler.

  1. Testez

Votre planning hebdomadaire n’est pas gravé dans le marbre. Acceptez que certaines semaines se dérouleront différemment que prévu.

Liens rapides

Restez informé en vous abonnant à nos réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *